Fours à pain

Situation géographique des 2 fours

D:\TRAVAIL\ACL\four_a_pain\photos\global\IMG_1884.JPGL'ancienLe moderneD:\TRAVAIL\ACL\four_a_pain\photos\global\20140603_190528.jpgZone de Texte: Seul four à pain banal présent encore sur la commune de Lagardiolle, le four de La Gascarié avait été restauré en 2002.
Le conseil municipal de l’époque avait approuvé la volonté de Claudie Bonnet alors maire de la commune d’effectuer cette restauration dans le cadre d’un chantier d’insertion.

Depuis lors à l’initiative de la mairie et de l’A.C.L. (l’Association Communale de Loisirs de Lagardiolle) une fête du pain se déroulait en plein air chaque année en juin à La Gascarié .

Le pain  fabriqué pour l’occasion était cuit sur place et servait de base au repas auquel était convié la population.

Malheureusement, petit à petit, l’état du four se dégradait et son utilisation devenait difficile. De plus la fête se déroulait sur un terrain privé situé en rase campagne. L’intendance devait être apportée sur place et en cas de mauvais temps , le repli sur la salle des fêtes était compliqué .

De cette situation est née l’idée de construire un four à pain moderne à proximité de la salle des fêtes. Ce projet porté par l’ACL s’est réalisé grâce à ses membres  volontaires et bénévoles qui ont œuvré week-end après week-end pour construire de leurs mains le nouvel édifice sous la conduite de Cyril Fabre le professionnel du groupe et Nicolas Candille le Président de l’association.

Le 21 juin 2014 a eu lieu la première fête du pain cuit dans ce nouveau
Commune de LAGARDIOLLEFOURSRetour
AccueilD:\TRAVAIL\ACL\four_a_pain\photos\global\20140603_190528.jpg

Plus d’infos sur le livret édité pour l’occasion « D’un four à l’autre »

 

Site créé par F. Augé                contact :  lagardiolle.tarn@laposte.net

 

Site « amateur et artisanal » créé pour le simple plaisir de conserver la mémoire et les souvenirs de la commune sans aucune prétention.

La lessive

Autres emplois

du four

Zone de Texte: M. Nouviale , voisin du four de La Gascarié a recueilli les souvenirs de Mme Déjean.
Il y avait,rangées dans le local du four , des genres de hautes comportes en bois. Elles servaient pour la lessive. On recueillait les cendres* du four, on  les mettait au fond de la comporte , on faisait chauffer l’eau dans le four. On la versai sur les cendres. 
On pouvait alors laver les draps dans les comportes après les y avoir laissé tremper.
Ensuite on allait les battre et les rincer dans le ruisseau qui passe derrière  le four.
* la sole de four était trouée à sa base ce qui permettait de recueillir les cendres  par en dessous.